L’humanité

Samedi 23 mai 2020

Jésus-Christ aux hommes de bonne volonté 

Je suis le Très Haut, le Maître de Mes créatures. Elles sont toutes Mes sujettes mais elles ne le savent pas toutes. Il y a celles qui ne Me reconnaissent pas comme tel, et d’autres qui ne Me connaissent pas. Celles qui ne Me reconnaissent pas sont récalcitrantes ou indifférentes. Les récalcitrantes font partie de l’empire des démons tandis que les indifférentes font leur jeu tout en n’étant pas conscientes du danger.

L’être qui ne se rend pas compte d’un danger est en grand danger d’y succomber ; s’il en devient conscient, il peut être trop tard pour lui d’y échapper. Ainsi en est-il d’un très grand nombre d’indifférents : ils se hâtent de fuir devant le danger en espérant y échapper, mais certains ont avancé trop loin et la marée montante les rattrape. D’autres, ceux qui en échappent de justesse, ou plus facilement, doivent encore se convertir vraiment car il n’est pas suffisant d’échapper à un grand danger, il faut encore certainement ne pas y retomber.

Par le sacrement de pénitence, la Sainte Eglise catholique apporte de grands secours aux fidèles en perdition. Allez à genoux au sacrement de pénitence, pour vous aider à faire des provisions de force dans le combat contre les tentations et les subterfuges du démon.

Le démon est vraiment présent dans le monde, sur la terre et auprès de vous, mais vous ne pouvez ni le voir ni l’entendre. Il est auprès de vous, autour de vous, et certaines personnes, comme celles qui se mettent directement sous leur emprise, par des méthodes que la Sainte Eglise réprouve et défend, ont expérimenté leur audition. Entendre une voix qui vous incline à faire un acte défendu vient du démon. De nombreux assassins, après avoir pris de la drogue ou même sans en avoir pris, sont sous l’emprise du diable et entendent sa voix persuasive les inciter à commettre un crime, tel par exemple un coup de couteau sans nécessairement connaître leur victime.

Ces harcèlements vocaux sont fréquents et ceux qui en sont victimes n’osent le plus souvent pas en parler de peur d’être pris pour des fous. Eh bien, oui, ils sont sous l’emprise du démon et s’ils désirent se débarrasser de cette chape, ils ne pourront le faire entièrement qu’en allant en faire l’aveu auprès d’un prêtre de la sainte Eglise catholique.

Les prêtres de la sainte Eglise ont reçu la grâce d’exorciser les personnes habitées par le diable ; que ces personnes n’aient aucune crainte ! Elles seront accueillies avec grande bonté par le prêtre qui les aidera à s’en délivrer. Tout prêtre est habilité à chasser les démons. Ceux qui sont pieux et fervents sont plus compétents que d’autres, mais tous ont reçu cette grâce de Dieu par leur ordination et leur fidélité à la grâce sacerdotale.

Mes enfants, le démon est vraiment présent en ce monde et ce n’est pas parce qu’il est invisible qu’il est inexistant. Il parle à l’intérieur de votre âme et c’est toujours lui qui vous incite à désobéir aux Commandements de Dieu. C’est lui qui prétend que Dieu est absent, que le Jour du Seigneur est un jour comme un autre, que les supérieurs ne doivent pas être obéis et les parents non plus ; c’est lui qui vous entraîne dans les paroles insolentes, dans les gestes et les conduites impudiques, au vol, à la colère, au meurtre et enfin, c’est encore lui qui vous entraîne dans la drogue, ce poison qui vous donne un semblant de vitalité mais qui, en réalité, vous conduit en enfer.

Hommes de peu de foi, vous vous croyez forts mais vous êtes absolument les esclaves du diable. Vous criez, vous insultez et vous êtes goguenards, mais cela ne vous donne aucune crédibilité. Vous serez emportés par le démon à la fin de votre vie terrestre et vous aurez tout perdu : la joie, le bonheur, l’amitié, la tendresse, la considération et la gloire. Tout cela vous attend dans la foi catholique, l’unique religion qui conduit au vrai Dieu, l’unique, le bon, le vraiment très Bon.

Jésus-Christ est venu sur la terre pour faire connaître Dieu aux hommes, ces pauvres hommes qui sans Le connaître, étaient ignorants, pauvres, petits et misérables. Depuis que les fidèles de cette religion catholique Le connaissent, ils sont équilibrés, heureux, bons et s’ils Le connaissent encore mieux en étudiant Sa doctrine, ils deviennent comme Lui ou, du moins, ils essayent d’imiter Sa douceur, Son amabilité, Sa ferveur, Sa générosité.

Soyez comme ces fils de la Lumière, Mes enfants, et quittez la compagnie de vos ennemis. Oui, les démons ne sont pas vos amis, ils ne recherchent qu’à vous faire accomplir le mal et à vous entraîner dans leur abîme. Ils ne sont pas vos amis, ils font semblant de vous aimer mais ce n’est que pour vous entraîner avec eux dans leur gouffre pestilentiel. Soyez lucides et recherchez une sortie de salut. Ce n’est pas ailleurs qu’en l’Eglise catholique que vous la trouverez. Allez voir un prêtre et dites-lui que vous désirez trouver la paix. Oui, la paix seulement. Il comprendra, et il vous aidera à la trouver. Soyez en paix.