Notre Seigneur Jésus-Christ

Lundi 8 juin 2020

Histoire de l’Amour de Dieu

J’ai tellement d’Amour à donner que Je le déverse sur tous Mes enfants. Cet Amour les transporte au 7e Ciel, c’est une expression, mais elle a une certaine réalité. Un très grand Amour est transcendant, il déborde sur celui sur lequel il se déverse et, comme dans un récit raconté dans la Bible, les petits enfants se régalent des restes et de ce qui est tombé à côté.

Mon Amour renverse les âmes, les prend en Son sein et elles sont immensément réjouies d’être l’objet d’un tel rayonnement. L’Amour divin est le Saint Esprit qui réjouit le Cœur Sacré de Jésus-Christ et se répand sur Lui venant de Dieu le Père et du Saint Esprit Lui-même. Les Personnes divines sont tellement inter-agissantes que l’Une n’agit pas sans les deux Autres et que ni l’Une ni les deux Autres ne sont indépendantes les Unes des Autres. Elles s’aiment divinement, elles agissent l’Une par l’Autre et par la Troisième Personne, elles s’entendent extraordinairement parce qu’Elles sont unies dans le Bien parfait et inatteignable par quelque créature que ce soit, ange ou homme. Ce Dieu trinitaire est profondément autonome, à Trois Elles se suffisent à Elles-mêmes, et chaque Personne dépend des deux Autres tout en étant complètement Elle-même et différente des deux Autres. Elles sont chacune tout entière et parfaite et chacune a Sa particularité.

Le Père est l’Action, le Fils est le Verbe, le Saint Esprit est l’Amour. L’Action a besoin de l’Expression et comme elle fait tout par Amour, les Trois Personnes divines, autonomes et parfaites, ont l’apport de chacune de ces Personnes dans chacun de leurs actes autonomes. Le Fils de Dieu s’est incarné en accomplissant la Volonté du Père et en étant tout Amour pour les hommes qu’Il venait sauver. Chaque Personne de la Très Sainte Trinité a été personnellement impliquée dans ce sauvetage de l’humanité dégradée, et cette implication divine est un encouragement majeur pour l’homme dans sa marche vers la Sainteté.

Dieu lui a prouvé son Amour avec une telle force, un tel engagement et une telle affection que l’homme honnête DOIT être reconnaissant, il DOIT se mettre à la suite d’une si grande preuve de Paternité, d’Amour et de Rectitude.

Mon Dieu, dira l’homme pécheur, je Vous suis, je marche dans Vos pas et je ferme les yeux car je suis sûr de Vous. Guidez-moi, conduisez-moi sur la route sur laquelle Vous me voulez, je ne peux que Vous faire une totale et absolue confiance.

Mon frère, dira le Seigneur Jésus, Je ne te ferai jamais peur, avec Moi tu es en sécurité. Sois détendu, donne-Moi ta confiance, Je ne te demande que d’avancer à Ma suite. Je dégagerai la route de ses épines, de ses ronces et de ses dénivellations. J’aplanirai sa surface et si tu tombes, Je te relèverai. As-tu encore de la crainte à venir à Moi ?

Mon Seigneur, dira le pécheur repenti,  je Vous suivrai où que Vous alliez. Si la route est pénible, ce n’est rien puisque Vous êtes devant moi, Vous me précédez. Je Vous suis et je me sens en sécurité.

Bien, répondra le Seigneur Jésus, lorsque Je M’arrêterai, fais-le aussi et regarde d’où tu viens. Sois franc, voudrais-tu y retourner ?

Non, Seigneur, répondra l’homme devenu saint. Je vous suivrai jusqu’au bout du chemin.

Ce sera le Ciel, dira alors Jésus-Christ, le Sauveur, le Rédempteur. Je suis heureux de Ma Croix, de Ma Passion, de toutes Mes épreuves et de Mon Incarnation. Si tu avais été seul sur la terre, Je serai venu pour toi seul. Viens pour toujours dans la Demeure si belle et si réjouissante de ton Dieu.

Le Seigneur Jésus l’emportera alors dans Son Ascension car Il a dit (Jn 14,2) : Je vais vous y préparer une place ! Telle est l’histoire de l’Amour de Dieu pour chaque homme, chaque femme, chaque enfant en particulier. Nous sommes, nous les créatures, faites pour être avec Lui dans l’éternité bienheureuse, c’est là qu’il faut que soit l’humanité, pécheresse mais repentie et convertie.