L’humanité

Samedi 17 juillet 2021

La divine Providence

Mon Amour est tel que J’inonde de grâces les âmes qui Me font confiance. Elles sont Miennes et Je les aime avec l’Amour divin qui défie toute concurrence. Cet Amour, Je l’ai prouvé en donnant volontairement Ma vie pour elles toutes, et Ma mort si cruelle fut un baume sur leurs blessures, celles des péchés qu’elles commettent toutes – et même qu’elles ne peuvent pas toutes éviter. Ces péchés qu’Adam et Eve ont instauré par leur propre grande faute, celle de l’indépendance par rapport à Dieu, sont une tare que seul Dieu pouvait réparer.

Le Fils de l’homme, Dieu Lui-même, a accompli cet acte de rédemption de l’espèce humaine et nul autre que Lui n’était en mesure de le faire. Toute l’humanité et la nature même ont été restaurées dans l’Amour infini de Dieu et, par les mérites de Son Sacrifice, Il restaurera Son œuvre jusqu’à la fin du monde.

La prochaine rénovation est proche, très proche, votre génération actuelle la connaîtra. Le monde est si mauvais aujourd’hui, les hommes sacrifient à leur matérialisme et à leur égoïsme leurs propres enfants or une génération qui supprime sa relève s’éteindra inexorablement. Seul Dieu est Maître de la vie et de la mort et Il ne permet pas que cette prérogative Lui soit volée. C’est pourquoi le crime abominable de ces innocents crie vengeance au Ciel et Dieu se laissera touché, Il interviendra sans plus attendre.

Mes très chers enfants, soyez confiants parce que Dieu, Moi, votre Sauveur, Je sais ce que Je permets et ce que Je n’autorise pas. Satan est libre mais Moi, Dieu, Je le réprime et sa liberté est soumise à Mon autorité. Il fait, il détruira, il fera souffrir mais lorsque sa tâche sera accomplie, et non au-delà, J’interviendrai pour réparer, restaurer et bénir.

Comme pour le Saint Sacrifice de la Croix, Lucifer et toute la horde des démons ont cru vaincre mais ils ont été magistralement défaits. Ainsi en sera-t-il pour vous, Mes très chers enfants, vous souffrirez mais pensez à vous unir à Ma Croix. Vous ferez pénitence, mais pensez à vous unir à Ma Croix. Vous pleurerez, oui, mais reprenez-vous parce que votre sacrifice sera saint : il servira la rédemption et la restauration imminente de l’œuvre divine. Quand ce passage sera accompli, vous serez des chrétiens exigeants, compréhensifs et très aimants.

Lorsque je suis mort et ressuscité, Ma Mère seule était confiante, sa vertu d’Espérance était exemplaire. Elle était tellement remplie de foi, d’espérance et de charité que, malgré son immense souffrance maternelle, elle n’a pas douté, elle a espéré inconditionnellement ; elle était l’épouse du Saint Esprit, elle aimait Dieu avec un tel don d’elle-même qu’elle est votre modèle et votre rempart. Ressemblez-lui, Mes enfants, vous êtes ses fils et ses filles, et quoi de plus élogieux que de ressembler à votre Mère. Gardez une foi vive et ferme, ne soyez pas inquiets de la tournure des décisions politiques ou civiles, vous êtes les enfants de Marie et vous ne tremblez pas.

Quand des ordres inquiétants vous sont donnés, gardez votre calme et votre confiance en votre Père du Ciel. Il vous protège malgré ce qu’Il permet. Votre liberté est un cadeau du Ciel et si vous prenez une décision, elle est la vôtre non celle de quiconque qui ne vous connaît pas personnellement. Restez libres, gardez la foi, gardez votre autonomie et résistez lorsque des ordres injustes vous sont donnés que vous ne comprenez pas ou qui viennent de personnes qui ne vous connaissent pas, qui ne partagent pas votre foi, votre confiance en Dieu et en Sa très sainte Mère. Le Seigneur Jésus-Christ était indépendant par rapport aux autorités juives qui grondaient et essayaient de Le piéger. Ils L’ont mis à mort, oui, mais c’est Lui qui le leur a permis, c’est Lui qui avait choisi et accepté Sa mission de Rédempteur de l’humanité tout entière et, par Sa Croix, Il a ouvert le Ciel à tous les hommes depuis le commencement jusqu’à la fin du monde.

Qu’est-ce que la Providence de Dieu ? C’est la volonté divine qui vous fait naître en telle famille et qui, tout au long de votre vie, quand vous Lui êtes soumis et dévot, vous guide par les circonstances quotidiennes jusqu’au jour de votre mort. La Providence vous guide en vous mettant devant des obligations ou en vous donnant des choix, alors vous, Mes enfants, priez et priez encore. Quand vous avez une décision à prendre, priez avant, pendant et après, et Dieu sera avec vous, auprès de vous et devant vous.

Laissez-vous guider par Lui, par Sa Providence, comme pour le Fils de l’homme et la très sainte Vierge Marie, et Il vous conduira sur le chemin sur lequel Il vous veut.

Je vous bénis, Mes enfants, Je ne vous quitte pas et Je vous aime.