L’avenir

Vendredi 7 août 2020

Ces derniers temps

Je suis le Dieu Très Haut, Celui à qui la France appartient. La France a été rendue au Roi très chrétien par l’intermédiaire de Jeanne d’Arc mais avec l’apostasie de la révolution française qui a décapité Mon serviteur le Roi de France et qui, plus tard, a confisqué toutes les églises, s’en réservant la propriété tout en en laissant l’usage à la sainte Eglise catholique, elle a perdu son titre de fille aînée de l’Eglise.

En effet, elle a perdu ce titre puisqu’elle n’en fait plus usage et qu’un titre n’existe qu’en relation avec sa fonction. La France, fille aînée de l’Eglise, est morte depuis qu’elle a renié sa fidélité au Christ Jésus et qu’elle a confisqué les biens d’église. La France est apostate  depuis son régicide et elle a confirmé cette apostasie par son emprise sur les biens de l’Eglise catholique.

A présent, la nature même du pouvoir est renégate car la catholicité n’est plus représentée en son sein et cette même nature du pouvoir est utilisée pour empêcher le retour de la France à sa noble destinée, celle de porter les âmes vers leur bonheur éternel.

Tout a été mis en place pour détourner les âmes de Dieu, la religion est moquée, tenue pour rien et laissée par condescendance à ceux qui désirent lui être fidèles. Les religions sont toutes traitées de la même manière quoique certaines sont craintes tandis que d’autres sont méprisées.  L’Islam est craint, la religion juive est respectée non pour sa spiritualité mais pour les hommes qui la composent ou qui disent en faire partie, et la religion chrétienne, protestante et catholique, est tenue pour ce qu’on croit qu’elle vaut : un tissu de croyances superflues mais qui ont toujours existé et qu’on laisse plus ou moins libres dans son pré carré tant que les fidèles ne sont pas encombrants et se laissent manipuler relativement facilement.

C’est ainsi que la France sombre de plus en plus rapidement dans de nombreux domaines : social, économique et dogmatique. Les vérités de la foi ne sont plus connues par la plupart des habitants qui vivent selon leurs possibilités matérielles et se laissent manipuler par leurs autorités. Les médias sont soumis aux gouvernements qui, eux-mêmes, sont soumis à d’autres autorités, lesquelles ne sont pas exempts d’obéissance régie par ceux qui détiennent les rênes d’un pouvoir plus grand encore. Et au-dessus d’eux, il y a encore une autorité désastreuse, celle qui gouverne le monde depuis la faute originelle, le démon ou Prince du mensonge.

La pyramide de l’autorité demeure : un Prince à sa suprême hauteur au lieu du Christ Roi, Souverain Prêtre et Créateur de l’univers. Ce Prince du mensonge et du désastre universel se complaît dans la destruction du Plan de Dieu et se croit gagnant parce que ses élites sont en place dans la grande majorité des postes clés tandis que le monde court à sa perte.

La jeunesse est pervertie dès le plus jeune âge, la transmission de la vie est galvaudée et elle est meurtrière en son aboutissement vital, la pureté est devenue ringarde et stupide, l’éducation des rescapés de la tuerie organisée est inexistante parce que les nouveaux parents ne sont eux-mêmes ni éduqués ni conscients de leur responsabilité spirituelle à l’égard de leur progéniture.

Le temps de la patience divine arrive à son terme, les nombreuses plaies qui vont s’abattre sur la France et d’autres pays seront la conséquence de l’ignorance de beaucoup et de la nuisance de beaucoup d’autres. Le temps des conséquences d’une politique maligne et dévoyée est arrivé et, de même que des braises agitées par le vent occasionnent des incendies, ainsi des péchés qui crient vengeance au Ciel attisent la malignité des démons qui répandent leur poison et détruisent en premier les symboles divins.

C’est ainsi que Notre-Dame de Paris a été brûlée, c’est ainsi que Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes a été brûlé, c’est ainsi que d’autres lieux dédiés aux symboles de la Royauté du Christ-Jésus seront ou ont été atteints en premier. Oui, Je laisserai le démon à l’œuvre puisque les hommes ne M’honorent plus, Je ne M’interposerai pas tant que les hommes ne plieront pas le genou en invoquant Mon Nom et Ma protection, tel qu’il est dit dans l’épitre aux Philippiens : « Dieu L’a exalté et Lui a donné un nom au-dessus de tout nom, afin que tout, au nom de Jésus, s’agenouille au plus haut des Cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame de Jésus-Christ qu’Il est Seigneur » (Ph 2, 9-11).

Il faut donc, et c’est une vérité de foi, s’agenouiller au nom de Jésus ; et tant que la France, qui a perdu la foi en Jésus-Christ et la connaissance de cette foi, ne s’agenouillera profondément à ce NOM – et alors elle se convertira -, les tragédies se multiplieront et le démon en sera l’organisateur.

Les désastres sont à votre porte, Mes enfants, vous serez touchés en votre âme et en votre corps, et le Ciel paraîtra sourd pendant le temps décidé par Dieu pour ces châtiments. Le démon se réjouira et se démènera pour faire perdre l’espérance et la charité mais les Miens ne devront pas se laisser aller à ces tentations.

Que Dieu vous protège, Mes enfants, et de même que J’ai dit : à cause des élus, ils seront abrégés ces jours-là (Mt 24, 22), ainsi Je vous dis : Je prendrai soin de vous, Je ne vous laisserai pas.